Partager

GRAND
CENTRAL

Le projet de GRAND CENTRAL est d’une extrême complexité à la fois technique, juridique et économique dans un environnement ferroviaire contraint : celui de la gare St-Lazare.
L’exemple est typique du savoir-faire de CapTown, porté par Frank Gauthier alors représentant du vendeur SNCF.

Lire la suite
Détails du projet Grand Central est le produit de la vente d’un ensemble immobilier de près de 25 000 m² Sdp dans le QCA de Paris entraînant la démolition quasi-totale et la reconstruction de 18 000 m² ainsi que la réhabilitation des 7 000 m² du bâti de la rue de Londres. Sujet complexe mâtiné de problématiques de domanialité publique. C'est un bel exemple d'un partenariat réussi entre vendeur et acquéreur.
  • DATE : 2013-2017
  • CLIENT : SNCF
  • STATUT : En cours de livraison
  • LOCALISATION : Paris
  • SUPERFICIE : 24 000 m² bâtis

L’opération Grand Central ne pouvait se faire sans une approche inédite de la gestion d’un projet tertiaire en gare. Elle devait procéder à la démolition quasi-totale d’un immeuble de bureaux des années 70 et à la reconstruction, en aplomb du quai de la gare Saint-Lazare. Le tout devait se passer sans interruption de circulation , ni interruption de l’exploitation de la gare ou encore du centre commercial « Cœur de Gare ». Frank Gauthier a porté le projet pour le compte du vendeur SNCF.

En infrastructure, le bâtiment comptait des organes techniques majeurs indispensables à l’exploitation de la gare qu’il fallait maintenir ou reconstituer.

Autres complexités : les concomitances physiques et techniques avec la RATP dans le cadre de l’allongement de la ligne 14, le principe de déclassement par anticipation, les lourds Investissements à risque avant réitération de la promesse de vente…

Et avant cela, il aura fallu reloger les entités tertiaires SNCF présentes dans le bâtiment d’origine, reconstituer la Résidence Hôtelière des Roulants (RHR), réaliser des travaux préalables de sécabilité totale entre les volumes vendeur et les volumes tiers.